Devenir bénévoles

Être bénévole à l’AFH, c’est s’engager à différents degrés et mettre son expérience au profit de tous. Portrait de ces bénévoles qui donnent de leur temps, chacun à leur façon, chacun à leur rythme, pour notre association.

JPEG - 312.1 ko

En dehors des cinq salariées du siège national, l’Association française des hémophiles repose entièrement sur le travail de bénévoles. Tout d’abord, il y a les élus, les volontaires, choisis par l’assemblée générale et le conseil d’administration, qui œuvrent dans le cadre de leur mandat (président, secrétaire général, trésorier…) et font preuve, de ce fait, d’un engagement fort au sein de l’AFH. Il y a également les bénévoles, qui agissent à travers des missions et dont l’engagement peut être plus ou moins important en termes de temps et d’investissement personnel.
S’engager, c’est apporter une présence, faire partager son expérience pour venir en aide aux autres et être utile à la société. Vous pouvez choisir de vous investir pour un jour ou un an, au niveau régional ou national, pour une action ciblée ou pour le fonctionnement de l’association. Nous avons besoin de l’aide de tous. Plus nous serons nombreux, plus nous aurons de chances de nous faire entendre. N’hésitez plus, venez nombreux nous rejoindre à l’AFH !

Voici quelques témoignages de bénévoles actifs de l’AFH :

Bruno de Langre, président d’honneur de l’AFH

« Je pense que mes parents étaient adhérents à l’AFH, mais je n’étais pas actif avant d’être appelé au conseil d’administration au début des années 1980.
J’ai ensuite été président de l’AFH entre 1988 et 1992. Cela a été une activité lourde dans les années 1980, écrasante en tant que président pendant la crise du sang contaminé. Actuellement, je n’ai pas de mission au sein de l’AFH, sauf, un an sur deux et depuis quatre ans, le secrétariat du prix Henri Chaigneau.
Aujourd’hui, c’est tout ce que je peux caser entre mes autres engagements. Je garde un souvenir très fort des personnes avec qui j’ai travaillé au sein du bureau et de toutes celles que j’ai rencontrées dans les régions. Je crois que l’AFH est une communauté naturelle, où les personnes sont certes très différentes, mais pourtant rapprochées par des expériences communes fortes. Je pense qu’il est important pour chacun d’avoir un projet de service, des engagements collectifs, au moins pour un temps. »

Laurence Arlanda, nouvelle bénévole de l’AFH, présidente du comité Réunion

« Je n’étais pas adhérente à l’AFH avant le 17 mai 2008, date de la création du comité Réunion. A la naissance de mon fils, le médecin m’a annoncé cette maladie avec des termes médicaux incompréhensibles.
A la question de savoir comment j’allais vivre avec un enfant hémophile et comment j’allais le protéger, ma seule source de renseignements fut l’Internet et l’AFH.
Ma principale mission au sein de l’AFH, en tant que présidente du comité Réunion, est de faire en sorte que l’hémophilie soit mieux connue sur l’Ile de la Réunion. Le comité est tout récent et je ne sais pas encore comment mon emploi du temps de bénévole va s’organiser, mais je pense avoir des idées que je pourrai mettre en oeuvre avec l’aide de l’AFH nationale et des autres comités régionaux. L’unité fait la force ; en se regroupant, nous pouvons unifier nos idées et nos démarches. »

Mise en ligne le 29 août 2011 par Marion Berthon-Elber

Mentions Légales || Plan du site || Partenaires || Presse || Contacts || Imprimer || Forum de l’AFH

Association française des hémophiles
6, rue Alexandre Cabanel
75739 PARIS cedex 15
Tél. : 01 45 67 77 67 - Fax : 01 45 67 85 44
E-mail : info@afh.asso.fr

Google+