Education thérapeutique et action d’accompagnement

Le rapport complémentaire sur les actions d’accompagnement établi par Christian Saout, président du Collectif interassociatif sur la santé (CISS), le Pr Bernard Chabonnel et le Pr Dominique Bertrand a été publié en juin 2010. Il permet de préciser la frontière entre action d’éducation thérapeutique et action d’accompagnement.

Le rapport rappelle le cadre législatif. L’article L 1161-1 du Code de la santé publique définit l’éducation thérapeutique, avant que les articles L 1161-2, L 1161-3 et L 1161-5 ne viennent préciser les modalités opérationnelles successives : programmes d’éducation thérapeutique proprement dits, actions d’accompagnement, programmes d’apprentissage. L’article L 1161-4 établit quant à lui des règles prudentielles en cas de financement des programmes de l’article L 1161-2 et des actions de l’article L 1161-3 par des entreprises se livrant à l’exploitation d’un médicament ou des entreprises proposant des prestations en lien avec la santé.

Comme le souligne le rapport, l’ETP en France résulte de la coexistence de plusieurs modalités opérationnelles concourant peu ou prou à couvrir le domaine entendu au plan international sous le vocable usuel d’« éducation thérapeutique ». Ainsi, les associations de patients agréées peuvent, en complémentarité avec les professionnels de santé, élaborer et mettre en œuvre des programmes d’éducation thérapeutique. Elles peuvent également mettre en place des actions d’accompagnement, au sein de programmes d’éducation thérapeutique ou indépendamment de ceux-ci.

L’AFH, association agréée, fait le choix de travailler en pleine complémentarité avec les soignants sur ces deux terrains. Pour l’AFH, quand le savoir des patients est reconnu par tous et intégré dans une démarche d’éducation thérapeutique, l’alliance avec les soignants doit aller au-delà de la question du soin et intégrer « le vivre avec la maladie » au quotidien. Avec le déploiement des Patients ressource, elle sera en première ligne pour défendre cette position. L’AFH sera également en première ligne pour que les programmes d’éducation thérapeutique en hémophilie trouvent un financement auprès des Agences régionales de santé (ARS), mais aussi pour que l’ensemble des maladies rares bénéficie, au niveau national, d’un mécanisme de financement adapté.

Mise en ligne le 22 novembre 2011 par Thomas Sannié

Mentions Légales || Plan du site || Partenaires || Presse || Contacts || Imprimer || Forum de l’AFH

Association française des hémophiles
6, rue Alexandre Cabanel
75739 PARIS cedex 15
Tél. : 01 45 67 77 67 - Fax : 01 45 67 85 44
E-mail : info@afh.asso.fr

Google+