Hémophilie sévère : 11 questions réponses sur la prophylaxie

GIF - 20.3 ko
Hémophilie sévère : 11 questions-réponses sur la prophylaxie

La prévention des hémarthroses [1] chez les hémophiles sévères peut se faire grâce à une approche thérapeutique appelée « prophylaxie ». Elle consiste en l’administration régulière du facteur de coagulation manquant, afin de prévenir l’apparition de saignements.

La prophylaxie initiée précocement permet à un grand nombre d’adolescents et de jeunes adultes de vivre avec peu ou pas de dommages articulaires. La plupart des spécialistes pensent que la prophylaxie devrait être poursuivie lors de l’adolescence, de façon à préserver ce bénéfice. Chez le jeune adulte, la question de la poursuite ou non de la prophylaxie se pose.

Des études ont montré que la poursuite de la prophylaxie chez le jeune adulte réduit les saignements. Au contraire, elle pourrait être arrêtée sans dommage chez d’autres personnes hémophiles en fonction de leur profil hémorragique. Enfin, la prophylaxie secondaire tardive initiée chez l’adulte présente l’intérêt de permettre une réduction des saignements et une amélioration de la qualité de vie.

Ce document publié par l’AFH [2] a pour objectif de répondre à un certain nombre de questions que vous vous posez au sujet de la prévention des saignements lors d’une hémophilie sévère :
Comment faire ? A partir de quel âge ? Pendant combien de temps ? Pour quels bénéfices ?…

Brochure disponible sur demande au siège de l’AFH

Mise en ligne le 1er juin 2011 par Marion Berthon-Elber

Mise en ligne le 1er juin 2011 par Marion Berthon-Elber


[1Epanchement de sang dans une articulation (genou, cheville, coude, etc.) et principale manifestation d’une hémophilie sévère.

[2Avec le soutien de Baxter.

Mentions Légales || Plan du site || Partenaires || Presse || Contacts || Imprimer || Forum de l’AFH

Association française des hémophiles
6, rue Alexandre Cabanel
75739 PARIS cedex 15
Tél. : 01 45 67 77 67 - Fax : 01 45 67 85 44
E-mail : info@afh.asso.fr

Google+