Maladie de Willebrand – Type 2

La maladie de Willebrand de type 2 est une forme de maladie de Willebrand (voir ce terme dans l’article Présentation de la maladie de Willebrand) caractérisée par un syndrome hémorragique dû à un déficit qualitatif en facteur Willebrand (von Willebrand factor : VWF) entraînant donc une anomalie de fonction du VWF.

Le type 2 représente 20 à 45 % des cas de maladie de Willebrand. Les manifestations hémorragiques apparaissent d’autant plus tôt dans la vie du patient que le déficit est profond.

Il existe quatre variants du type 2 (2A, 2B, 2M and 2N ; voir ces termes dans l’onglet Maladie de Willebrand - Type 2) trois correspondent à une anomalie d’interaction du VWF avec les plaquettes sanguines et/ou le sous-endothélium qui est liée soit à une anomalie de multimérisation du VWF (type 2A), soit à une augmentation d’affinité du VWF pour les plaquettes (type 2B), ou soit à une diminution d’affinité du VWF pour les plaquettes (type 2M). Le quatrième variant (type 2N) correspond à une diminution de l’affinité du VWF pour le facteur VIII (FVIII). Pour les types 2A, 2B et 2M, la symptomatologie est cutanéo-muqueuse (ménorragies, épistaxis, hémorragies digestives…).

Dans le type 2N, où les interactions plaquettes-paroi vasculaire sont le plus souvent normales et le déficit en FVIII souvent modéré, les manifestations hémorragiques spontanées sont plus rares.

Dans tous les cas, il y a un risque accru de saignement lors de procédure invasive. Les anomalies moléculaires du gène VWF, responsables de la maladie, touchent les domaines fonctionnels du VWF qui sont bien identifiés. La transmission est autosomique dominante, sauf dans quelques variants 2A et dans le type 2N où elle est récessive.

Pour les 3 variants 2A, 2B et 2M, le diagnostic est évoqué devant un taux de VWF fonctionnel notablement plus abaissé que le taux de VWF antigène ; ce sont des tests spécialisés qui permettent de les différencier (étude de la répartition et de la structure des multimères du VWF).

Cette discordance entre l’activité biologique du VWF et son antigène permit aussi la distinction entre le type 2 et les types 1 et 3 de maladie de Willebrand (voir les articles sur la Maladie de Willebrand - Type 1 et Type 3). Les variants 2A, 2B, 2M se distinguent d’un syndrome de Willebrand acquis (voir les articles sur la Maladie de Willebrand - Type 2A, Type 2B et Type 2M) par l’existence d’une symptomatologie hémorragique dès le jeune âge avec un contexte familial, l’absence de pathologie sous-jacente, et la mise en évidence d’une anomalie moléculaire au niveau du gène VWF.

Pour le type 2N, c’est un taux de FVIII notablement plus abaissé que le taux de VWF qui fait évoquer le diagnostic confirmé par l’étude de la liaison du VWF au FVIII. Le type 2N doit être distingué d’une hémophilie A (voir l’article Présentation de l’hémophilie A) en mettant en évidence la diminution importante de la liaison du VWF au FVIII et l’existence d’une anomalie moléculaire au niveau du gène VWF.

Le conseil génétique se résume à une bonne information du patient et à l’étude familiale. Des médicaments prescrits seuls ou en adjuvants, tels que l’acide tranexamique dans les saignements de la sphère ORL ou le traitement oestroprogestatif dans les ménorragies, sont efficaces.

Le traitement par desmopressine a une efficacité variable dans les différents variants de type 2, puisque le VWF endogène, qui est libéré à partir des cellules endothéliales, conserve son anomalie de fonction. Ce traitement est même contre-indiqué dans le type 2B. Ainsi, le traitement préventif ou curatif d’un saignement anormal fait souvent appel à un traitement substitutif par facteur Willebrand humain purifié.

Une prise en charge dans le cadre d’une consultation hospitalière d’hémostase assure un pronostic favorable, même dans les formes les plus graves.

Encyclopédie Orphanet, février 2009, http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?lng=FR&Expert=166081

Mise en ligne le 24 octobre 2012 par Admin

Mentions Légales || Plan du site || Partenaires || Presse || Contacts || Imprimer || Forum de l’AFH

Association française des hémophiles
6, rue Alexandre Cabanel
75739 PARIS cedex 15
Tél. : 01 45 67 77 67 - Fax : 01 45 67 85 44
E-mail : info@afh.asso.fr

Google+