Actions internationales

L’AFH agit au côté de la Fédération mondiale de l’hémophilie (FMH) en Afrique francophone subsaharienne.

Contexte en 2012 : des professionnels de santé ayant travaillé en Afrique et certains patients identifiés de pays africains francophones ont exprimé une demande de soutien spécifique. En effet, dans cette région du monde l’accès aux traitements était quasiment inexistant (l’Afrique qui représente 16% de la population mondiale utilise 2% des concentrés de facteurs de coagulation disponibles dans le monde).  Le nombre de pays africains francophones membres de la FMH était très faible (5/18) ce qui ne leur permettait pas d’avoir accès aux programmes de la FMH.

  • Ce qui a motivé l’AFH, c’est notre volonté de participer à la vision de la FMH : accès au traitement et à l’éducation pour tous
  • D’agir au côté de la FMH spécifiquement en Afrique francophone et contribuer à l’émergence d’une société civile/d’une communauté et de leaders associatifs et médicaux en capacité de peser pour que l’accès aux soins soit effectif dans leur propre pays

L’AFH a décidé d’investir l’ensemble des fonds reçus à l’occasion du Congrès de la FMH à Paris en 2012 dans un programme d’action de solidarité en direction des personnes atteintes d’hémophilie d’Afrique francophone subsaharienne. Cette volonté s’est appuyée sur une vision collective partagée par Norbert Ferré, président d’honneur de l’AFH et Thomas Sannié. Elle n’aurait pu se développer sans le soutien du Dr Assad Haffar (FMH) et du Dr Philippe de Moerloose (Hôpitaux Universitaires de Genève). Il faut rappeler la mémoire du Pr Jean-Jacques Lefrère, ancien directeur de l’Institut National de la Transfusion Sanguine (INTS), décédé en 2015, qui a soutenu notre démarche dès le début.

Ainsi a été créé l’Alliance franco-africaine pour le traitement de l’hémophilie (Afath). Comment agissons-nous ?

  • 1ère étape : identifier grâce au réseau transfusionnel de l’INTS et de la FMH, les acteurs africains francophones pouvant mettre en place les fondements 1/ d’une unité de traitement de l’hémophilie et 2/ d’un mouvement associatif
  • 2ème étape : établir/compléter les savoirs par une double formation de 2 à 3 ans sur place au diagnostique/médicale/kinésithérapique ET associative.
  • 3ème étape : passer le relai à la FMH ce qui permet aux pays d’accéder aux programmes de la FMH.

Dès qu’un pays est inclus au sein de l’Alliance, il bénéficie d’un accès aux traitements par le programme d’aide humanitaire de la FMH (2016-2020). Ainsi toute personne nouvelle diagnostiquée est en mesure d’avoir accès gratuitement à un traitement.

L’action de l’Alliance s’appuie exclusivement sur des bénévoles professionnels de santé et associatifs.

Ce programme est soutenu par le laboratoire de diagnostic Stago.

Les pays qui ont bénéficié du soutien de l’Alliance sont :

2014 : Burkina-Faso et Madagascar

2016 : Togo et Mauritanie

2017 : Congo et Bénin

2018 : République démocratique du Congo et Rwanda

Une question ? Un problème ?

Articles récents

Événements à venir

Jan 12

Devenez parent patient ressources (PPR)

12 janvier 2019 - 13 janvier 2019
Jan 26

Devenez parent patient ressources (PPR)

26 janvier 2019 - 27 janvier 2019

Prochain événement

2481891
DD
jours
:
HH
heures
:
MM
min

Hourra!