Accompagner mon enfant

Prévenir les risques de chute

Tristan [1], 16 mois, hémophile A sévère avec inhibiteur, est passé par-dessus son lit (heureusement il avait son casque sur la tête et nous avons du parquet flottant au sol) donc direction les urgences pour une injection… Que faire ? Le basculer dans un lit standard ? Comment gérer cette période de casse-coup ?

Ludovic Robin, patient-ressource, répond à ces questions:

La question du lit est une source d’angoisse pour beaucoup de parents quand nos petits découvrent le métier de cascadeur. Je ne suis pas en mesure de vous conseiller quel lit utiliser, vous êtes, je pense, la personne la plus à même de choisir. Je peux cependant vous partager quelques expériences de parents qui sont passés par là.

Une maman dont l’enfant est hémophile sévère avec inhibiteur a investi dans une énorme peluche qu’elle a trouvé dans un catalogue de matériel pour crèche qu’elle a installé le long du lit (par terre). Cette peluche a semble-t-il amorti bien des chutes.

Une autre maman a préféré utiliser le plus longtemps possible un lit parapluie car ceux-ci sont assez hauts et les risques de chocs plutôt faibles. Quand son enfant a commencé à vouloir passer par-dessus, elle l’a installé dans un lit normal. Au pied de celui-ci, elle a installé un tapis bien épais (avec de la mousse à l’intérieur).

 

[1] le prénom a été changé

Accompagner mon enfant

Une question ? Un problème ?

Articles récents

Événements à venir

Jan 12

Devenez parent patient ressources (PPR)

12 janvier 2019 - 13 janvier 2019
Jan 26

Devenez parent patient ressources (PPR)

26 janvier 2019 - 27 janvier 2019