Hommage à Jean-Jacques Lefrère

C’est avec une grande émotion que l’Association française des hémophiles (AFH) a appris la nouvelle du décès du Professeur Jean-Jacques Lefrère, directeur général de l’INTS, intervenu le jeudi 16 avril.

Jean-Jacques Lefrère était un ami de l’AFH.

En octobre 2011, à la suite d’un accident hémorragique d’un jeune hémophile à Madagascar, il nous a aidé à acheminer les médicaments et à organiser les soins nécessaires pour le sauver. C’est avec lui qu’est venue l’idée de constituer un réseau d’échange en hémophilie. Pour cela, il a mis au service de ce projet et avec enthousiasme le réseau transfusionnelle qu’il avait constitué en Afrique francophone subsaharienne. Et, c’est naturellement avec lui que nous avons engagé notre programme de solidarité en direction de l’Afrique francophone : le programme de l’Alliance franco-africaine pour le traitement de l’hémophilie (Afath). Il était un des membres essentiels du comité de pilotage.

Jean Jacques Lefrère était également membre du conseil scientifique de l’AFH, ses avis étaient indispensables et son expertise précieuse. Il était d’une attention et d’une bienveillance exceptionnelles avec la communauté des hémophiles et de son histoire.

Jean-Jacques Lefrère était devenu un proche et en tant que président de l’AFH j’ai apprécié ses conseils, nos longues conversations et son engagement pour une transfusion sanguine forte mais évaluée, contrôlée et au service des malades.

La transfusion sanguine perd un de ses grands serviteurs, l’AFH perd un de ses soutiens engagés et moi, en tant que président de l’AFH, je perds un compagnon de travail et de réflexion. Je suis triste, mais je garde en moi ses convictions et son engagement.

En ce moment difficile pour l’INTS, l’AFH est avec eux et tous ses salariés. Nous pensons à sa famille et à ses proches.

Thomas Sannié, Président de l’AFH

Dr Annie Borel-Derlon, Présidente du Conseil scientifique de l’AFH