La rééducation dans l’hémophilie

Rééducation dans l'hémophilie
La rééducation articulaire et la kinésithérapie ont une place centrale dans la prise en charge des maladies hémorragiques, dans lesquelles la répétition des saignements dans les articulations est une cause d’arthrose à long terme.

La rééducation pour récupérer après un saignement

La répétition des saignements dans les articulations (hémarthroses) et éventuellement dans les muscles (hématomes) entraîne à plus ou moins long terme des lésions articulaires et osseuses irréversibles regroupées sous le terme d’arthropathie hémophilique. La qualité actuelle des médicaments a permis de limiter ces dégradations, mais pas de les éliminer.

Complément indispensable à l’injection des médicaments antihémophiliques, la rééducation s’impose pour faire récupérer souplesse et mobilité aux articulations endommagées. Elle contribue à la prévention des accidents hémorragiques en assurant à la personne hémophile un bon état musculaire et articulaire.

La kinésithérapie pour réserver le capital articulaire

La kinésithérapie et, d’une manière plus générale, l’éducation physique jouent un rôle essentiel dans la récupération d’une fonction normale suite à un épisode hémorragique.

La kinésithérapie d’entretien doit faire partie intégrante de la prise en charge régulière des patients hémophiles.

Quelle que soit la kinésithérapie proposée (d’entretien, après accidents hémorragiques ou postopératoire), celle-ci doit être douce, progressive et adaptée à chaque patient.

Traitements

Une question ? Un problème ?

Articles récents