Pourquoi ?

Parfois la vie n’est pas un cadeau, mais grâce à l’amour et à l’attention de ses proches, elle mérite d’être vécue, d’avoir des enfants, des petits-enfants et fêter ses 55 ans.
Moi je n’aurai jamais d’enfant à qui inculquer les valeur de ma famille.

Dans tous ces malheurs vécus pendant de longues années, on en ressort fier tout en restant humble car il y aura toujours pire que nous.
On développe des qualités humaines, on comprend certaines choses que les autres ne remarquent pas.
Famille liée dans l’épreuve, je vous aime et vous inspirez le respect.

Papa je serai toujours là pour toi, même si ma vie en dépendait, tu en as eu assez pour plus d’une vie. Je ne veux pas que tu souffres. Comme m’a dit ma mère il n’y a pas si longtemps,’Le sida c’est l’histoire de ta vie’.
Je l’ai regardé, parfois vu, pendant 33 ans depuis 1985.
Et comble de l’ironie,je le vis depuis ces 9 dernières années en parallèle.

Papa t’es mon héros, tu mériterais la gloire, après tout ce que tu as traversé.
Tu as la force d’un guerrier.
Tu me l’as dis plusieurs fois : ‘Ma force, ce qui me retient pour vivre, c’est mes enfants’.
Mais cette putain de maladie dont on n’ose pas parler
et bien tu vis avec depuis 33 ans avec dignité,
sans te plaindre, sans montrer tes émotions,
peut-être pour nous protéger,mais sache qu’on est ton sang,
on te comprend et on est là pour toi.

Papa ne garde pas tout pour toi,tu es né avec une maladie rare,tu es un être particulier et ta façon de voir la vie, tes ressentis sont d’une valeur inestimable tant on peut apprendre de ceux-ci.
Je suis fier d’être ton fils car oui on vit dans un monde de merde mais au moins j’ai le mérite d’avoir un père spécial, ce qui fait de moi celui que je suis aujourd’hui.

L'auteur peut être contacté: oui