Prendre l’avion avec son traitement

Depuis 2014, les mesures de sécurité ont été renforcées dans les aéroports européens, pour les liquides pouvant voyager en cabine. Voici les points à anticiper pour pouvoir voyager sereinement avec votre traitement.

Conformément à la réglementation européenne, les aéroports européens inspectent au moyen d’équipements spécifiques de détection d’explosifs liquides :

  • les liquides, aérosols et gels conditionnés dans des sacs scellés achetés en duty free
  • les médicaments ou produits à usage médical, liquides, de plus de 100 ml
  • les aliments pour bébé ou autres nourritures répondant à un besoin alimentaire spécifique, de plus de 100 ml.

Des exceptions de contrôle restent prévues, comme aujourd’hui, pour les liquides de moins de 100 ml placés dans un sac de 1 litre.

Tous les autres liquides, aérosols, gels et pâtes restent interdits d’emport.

Compte-tenu des liquides autorisés et soumis à ces nouveaux contrôles, seront principalement concernés les passagers en correspondance pour le duty-free et les passagers locaux au départ pour les liquides dits «essentiels», à savoir les médicaments et produits à usage médical, ainsi que les aliments pour bébés.

Quelques recommandations pour le passage des contrôles :

  • les médicaments et produits à usage médical doivent être présentés séparément des bagages cabines et effets personnels, lors du passage au contrôle de sûreté
  • le passager doit être en mesure de justifier le caractère indispensable des produits transportés. Il est donc indispensable que vous vous présentiez à l’aéroport avec une prescription médicale (voir article suivant pour télécharger un modèle de lettre type).

Informations importantes :

  • vous pouvez transporter l’intégralité de votre traitement pour la durée de votre séjour (vol aller/retour + durée du séjour) en bagage cabine
  • des contrôles de sûreté pourront être effectués sur les médicaments et produits à usages médicaux, au moyen d’équipements spécifiques uniquement en cas de suspicions de l’agent de sûreté, sachant que tout liquide à usage médical de moins de 100 ml est exempt de tout contrôle,
  • les nouvelles mesures de sûreté prévoient que les agents de sûreté peuvent être amenés à ouvrir les bouteilles ou flacons afin d’en inspecter le contenu :

ATTENTION : Cette nouvelle mesure n’est pas applicable pour les médicaments dérivés du sang et analogues recombinants. Vous êtes dans votre droit le plus légitime de refuser l’ouverture de votre produit. Nous vous rappelons que s’il est ouvert par des agents de sécurité, le produit antihémophilique sera corrompu et ne pourra pas être utilisé.

  • les quantités transportées doivent être en relation avec la durée du séjour

Voyager

Une question ? Un problème ?

Articles récents