Veille scientifique septembre-décembre 2018

Veille scientifique - Actualités recherche

ASMR II pour le traitement de l’hémophilie Hemlibra dans une partie de son indication

La commission de la transparence a estimé que le traitement de l’hémophilie A Hemlibra (émicizumab, Roche) présentait une amélioration du service médical rendu importante (ASMR II) dans une partie de son indication.

Il s’agit de la première ASMR II accordée en 2018. Il n’y en a eu aucune en 2017 et deux en 2016. Hemlibra a obtenu une autorisation de mise sur le marché européenne centralisée en février pour une utilisation en prophylaxie visant à prévenir les épisodes hémorragiques chez les patients atteints d’hémophilie A ayant développé un inhibiteur anti-facteur VIII.

La CT a estimé que le médicament présentait un service médical rendu (SMR) important uniquement en cas d’hémophilie A congénitale chez des patients ayant développé un inhibiteur anti-facteur VIII « de type fort répondeur ». Dans les autres situations cliniques, le SMR est jugé insuffisant.

L’ASMR II par rapport aux agents « by-passants » (Feiba, Shire et NovoSeven, Novo Nordisk) est justifiée par « un besoin médical très partiellement couvert », des études de phase III au recrutement bien ciblé, les données d’efficacité notamment en pédiatrie, « des données suggérant une efficacité supérieure à celle d’une prophylaxie par agents ‘by-passants' », un bénéfice important attendu en termes de qualité de vie et « malgré les incertitudes relatives à son utilisation au long cours et en pratique courante ».

Reconnu comme traitement de première intention, le médicament est en outre susceptible d’avoir un impact sur la santé publique, estime la CT.

Concernant la population cible, la commission indique que le nombre d’hémophiles A présentant un inhibiteur anti-facteur VIII est d’environ 210 patients. La proportion de ceux de type fort répondeur « ne peut néanmoins être estimée », constate-t-elle.

https://www.apmnews.com/freestory/10/324862/asmr-ii-pour-le-traitement-de-l-hemophilie-hemlibradans-une-partie-de-son-indication


Approbation au Canada de Jivi®, traitement contre l’hémophilie A de Bayer Inc.

Bayer Inc. a annoncé que Santé Canada avait approuvé Jivi® (facteur antihémophilique [recombinant pégylé à domaine B tronqué], dont la demi vie est de 18,6 heures) en prophylaxie systématique pour prévenir les épisodes hémorragiques ou en réduire la fréquence chez les adultes et les adolescents de 12 ans et plus ayant été traités antérieurement. Santé Canada a aussi approuvé Jivi pour la maîtrise et la prévention des épisodes hémorragiques et la prise en charge périopératoire des hémorragies (prophylaxie chirurgicale).

Pour la prophylaxie, le schéma posologique initial de Jivi recommandé est d’une perfusion deux fois par semaine, mais le médicament peut aussi être administré tous les cinq jours, voire moins ou plus souvent, selon les épisodes hémorragiques.

L’approbation de Jivi est fondée sur les résultats de l’essai PROTECT VIII.

PROTECT VIII est un essai multinational ouvert d’une durée de 36 semaines. Au total, 126 patients ont terminé le volet principal de l’essai. La partie A a évalué la harmacocinétique, l’efficacité et l’innocuité de Jivi pour le traitement ponctuel des hémorragies et le traitement prophylactique par divers schémas posologiques. Les sujets ayant terminé la partie A pouvaient s’ils le désiraient participer à une phase de prolongation pour évaluer Jivi pendant une durée d’exposition cumulative d’au moins 100 jours. Au cours de cette phase, Jivi a conféré une protection contre les hémorragies et eu un bon profil d’innocuité pendant une durée médiane de jusqu’à 1,9 an (fourchette de 0 à 2,6 ans). La partie B de l’essai a évalué l’innocuité et l’efficacité de Jivi pendant une chirurgie lourde. Le  raitement par le facteur anti-hémophilique (recombinant pégylé à domaine B tronqué) a été généralement bien toléré. Les effets indésirables les plus souvent signalés (≥ 5 %) au cours des essais cliniques sur les patients ayant déjà été traités ont été les maux de tête, la toux et la pyrexie.

https://www.newswire.ca/fr/news-releases/approbation-de-jivi-traitement-contre-lhemophilie-a-debayer-inc-698415751.html


Hémophilie B : Pfizer lance une étude clinique de phase 3 en thérapie génique

Pfizer et Spark Therapeutics ont annoncé le lancement, mené par Pfizer, d’une étude clinique de phase 3 en ouvert et multicentrique. La phase initiale de cette étude consiste à évaluer, pendant au moins six mois, l’efficacité et la tolérance de la prise en charge actuelle des patients hémophiles B (traitement substitutif de facteur IX en prophylaxie).

Les données d’efficacité issues de cette phase initiale serviront de comparaison intra-individuelle pour les patients qui, dans la phase suivante de l’étude, recevront le traitement expérimental de thérapie génique. Fidanacogene elaparvovec est la dénomination officielle USAN (United States Adopted Name), anciennement connue sous les termes SPK-9001 et PF-06838435.

Le programme de phase 3 a été lancé suite au transfert de responsabilité du programme de thérapie génique en hémophilie B de Spark Therapeutics à Pfizer.

Le fidanacogene elaparvovec est un nouveau vecteur expérimental contenant une nouvelle capside de virus adéno-associé (AAV) conçue par bio-ingénierie et un gène du facteur IX de coagulation humain hautement actif. Une fois traités, les patients pourraient retrouver leur capacité à produire physiologiquement le facteur IX et ainsi s’affranchir de leurs injections régulières en facteur IX exogène. « Maintenant que l’étude préparatoire est lancée et recrute activement des patients, nous sommes impatients de débuter notre programme de phase 3 pour évaluer le fidanacogene elaparvovec dans le traitement de l’hémophilie B », déclare Brenda Cooperstone, MD, Directrice Générale Adjointe et Directrice du Développement clinique Maladies Rares Pfizer.

« Les données actuelles laissent entrevoir un avenir prometteur pour l’utilisation de cette éventuelle nouvelle option thérapeutique qui consiste en une injection unique. Nous avons hâte de poursuivre les progrès réalisés par Spark Therapeutics au service des patients atteints d’hémophilie B. » En mai 2018, Pfizer et Spark Therapeutics avaient présenté les données obtenues chez 15 participants dans l’essai clinique de phase 1/2 en cours sur le fidanacogene elaparvovec dans le traitement de l’hémophilie B sévère ou modérément sévère (FIX : C < 2 %). Les résultats ont montré qu’au 7 mai 2018, date de clôture des données, ces 15 patients avaient interrompu les injections de routine de concentrés de facteur IX sans aucune notification d’événements indésirables graves ni d’événements thrombotiques.

https://www.caducee.net/actualite-medicale/14045/hemophilie-b-pfizer-lance-une-etude-clinique-de-phase-3-en-therapie-genique.html (accessible après création d’un compte)


Avis favorable du CHMP pour une thérapie génique en dose unique LUXTURNA® dans l’Union européenne

Spark Therapeutics, une entreprise de thérapie génique a annoncé aujourd’hui que le comité des médicaments à usage humain (CHMP – Committee for Medicinal Products for Human) de l’Agence européenne des médicaments a émis un avis favorable recommandant l’autorisation de LUXTURNA, un traitement génétique en dose unique destiné aux patients adultes et pédiatriques atteints de cécité. LUXTURNA pourrait devenir la première et la seule thérapie génique autorisée dans l’UE.

Spark Therapeutics développe également en parallèle une thérapie génique ciblant l’hémophilie B, le Fidanacogene elaparvovec aujourd’hui en phase 3 et une thérapie génique traitant l’hémophilie A, SPK-8011 actuellement en phase 1/2.

https://www.zonebourse.com/SPARK-THERAPEUTICS-INC-20708430/actualite/Spark-Therapeutics-annonce-l-avis-favorable-du-CHMP-pour-la-therapie-genique-en-dose-unique-LUXTUR-27316109/

http://ir.sparktx.com/news-releases/news-release-details/spark-therapeutics-reports-third-quarter-2018-financial-results


Bayer reçoit l’AMM en Europe de Jivi®, produit à durée de vie prolongée pour l’hémophilie A

Bayer a annoncé l’obtention de l’autorisation de mise sur le marché de Jivi® (BAY 94‑9027) par la Commission européenne. Jivi® est indiqué dans le traitement et la prophylaxie des épisodes hémorragiques chez les patients présentant une hémophilie A, à partir de 12 ans et préalablement traités. Le schéma thérapeutique recommandé en prophylaxie est d’administrer Jivi® avec une flexibilité qui peut varier selon les caractéristiques cliniques du patient tous les cinq jours (posologie principale), tous les sept jours ou deux fois par semaine. Cette AMM s’appuie sur les résultats de l’essai PROTECT VIII.

« Actuellement, la fréquence des injections intraveineuses représente un fardeau important pour les personnes atteintes d’hémophilie A et les résultats des essais cliniques réalisés avec Jivi® démontrent qu’il est possible d’alléger cette contrainte, sans compromettre une protection efficace contre les hémorragies », a déclaré le Pr Claude Négrier — Coordonnateur du Centre de Référence de l’Hémophilie et autres maladies hémorragiques constitutionnelles — CHU Lyon.

Cette AMM de Jivi® est d’une importance majeure, comme le souligne le Dr Moncef Boukerrou, Directeur Médical de Bayer Pharmaceuticals France : « Outre la protection obtenue grâce à des taux sanguins prolongés de FVIII, cette fréquence d’injection pourrait convenir au rythme de vie des patients qui souhaitent plus de flexibilité. Après l’autorisation de Jivi® accordée par la FDA et, plus récemment, celle obtenue au Japon, cette nouvelle étape franchie, permettra d’enclencher la procédure de remboursement en France, et permettre, nous l’espérons bientôt, l’accès aux patients à cette nouvelle alternative thérapeutique. »

https://www.caducee.net/actualite-medicale/14142/bayer-recoit-l-amm-de-jivi-medicament-destine-aux-patients-hemophiles-a.html (accessible après création d’un compte)


Santé Canada a autorisé l’utilisation d’ADYNOVATE® (recombinant pégylé) dans le traitement des
enfants de moins de 12 ans atteints d’hémophilie A

Santé Canada a approuvé, le 21 novembre dernier, l’indication élargie d’ADYNOVATE® (facteur antihémophilique recombinant pégylé) pour les enfants de moins de 12 ans atteints d’hémophilie A. Il avait été approuvé pour les adultes et les enfants de plus de 12 ans en 2016.

ADYNOVATE® est conçu pour offrir un traitement prophylactique en schéma bihebdomadaire ainsi qu’un traitement sur demande pour la maîtrise des épisodes hémorragiques aux enfants atteints d’hémophilie A et pour la prise en charge des saignements lors des interventions chirurgicales. Il est issu d’ADVATE® (facteur antihémophilique recombinant), le traitement par le facteur VIII le plus utilisé dans le monde.

L’autorisation de l’indication élargie d’ADYNOVATE® par Santé Canada repose sur les données provenant d’une étude clinique multicentrique, ouverte, prospective et non contrôlée de phase III menée chez des patients de moins de 12 ans. Sur 66 sujets ayant reçu un traitement prophylactique, 73% n’ont présenté aucun épisode hémorragique articulaire, 67% aucun épisode hémorragique spontané et 38% aucun épisode hémorragique.

https://www.newswire.ca/fr/news-releases/sante-canada-a-autorise-lutilisation-dadynovate-facteur-antihemophilique-recombinant-pegyle-dans-le-traitement-des-enfants-de-moins-de-12-ans-atteints-dhemophilie-a1-701232351.html


Roche reçoit un Prix Galien pour son traitement dans l’hémophilie A, Hemlibra.

Roche et Chugai se sont vu décerner un nouveau Prix Galien pour une biothérapie innovante, Hemlibra, indiquée en prophylaxie pour prévenir les épisodes hémorragiques chez les patients atteints d’hémophilie A ayant développé un inhibiteur anti facteur VIII. Ce 43e Galien reçu par Roche depuis la création du prix en 1970 l’inscrit au palmarès des laboratoires les plus récompensés au niveau national et international.

Le prix Galien, créé en France en 1970, distingue des innovations en santé remarquables, récentes et à disposition du public ainsi que des travaux de recherche emblématiques. Il contribue à promouvoir et à dynamiser la recherche en santé et à encourager les laboratoires et les équipes qui la font avancer. Il honore des innovations d’exception dans tous les domaines de la santé : médicament, dispositif médical, e-santé ou encore accompagnement du patient.

https://www.mypharma-editions.com/roche-recoit-un-prix-galien-pour-son-traitement-dans-lhemophilie-a


Roche annonce des données positives avec Hemlibra pour les enfants.

Roche a présenté de nouvelles données de phase III avec son médicament Hemlibra (emicizumad) pour la prophylaxie chez des enfants de moins de 12 ans souffrant d’hémophilie A avec facteur inhibiteur VIII. Les données portent sur une prise hebdomadaire du médicament et des dosages moins fréquents (toutes les 2 ou les 4 semaines). Selon le communiqué diffusé par Roche, 77% des enfants qui prenaient le médicament une fois par semaine n’ont été traités pour aucun saignement. La fréquence des saignements traités a diminué de 99%.

En prise toutes les deux et les quatre semaines, le médicament a permis un contrôle cliniquement significatif des saignements. Basé sur les résultats intermédiaires de l’étude HAVEN 2, Hemlibra est déjà homologué dans plus de 50 pays dont les Etats-Unis, l’Union européenne et le Japon pour le traitement de patients de tous âges atteints d’hémophilie A avec facteur inhibiteur VIII. En octobre dernier, la FDA a homologué le médicament pour le traitement de patients souffrant d’hémophilie A sans facteur inhibiteur VIII.

Le groupe précise que le médicament est actuellement le seul de sa sorte qui peut être administré sous forme sous-cutanée et avec plusieurs options de dosage, une fois par semaine, toutes les deux ou quatre semaines. Actuellement plusieurs options de traitement préventif ne peuvent être administrées qu’en intraveineuse. Les autorités européennes examinent actuellement l’homologation du produit pour traiter l’hémophilie A sans facteur inhibiteur VIII. Des demandes d’homologation sont en cours dans le monde entier.

Les récentes données ont été présentée lors du congrès de l’American Society of Hematology (ASH) à San Diego.

https://www.romandie.com/news/Roche-pr-sente-de-nouvelles-donn-es-avec-Hemlibra-pour-les-enfants-/976496.rom