Étudier à l’étranger

Partir étudier à l'étranger

Chaque année 180.000 étudiants français partent à l’étranger pour leur formation. Pour les jeunes atteints d’une maladie hémorragique, quelques démarches supplémentaires sont nécessaires pour assurer le suivi médical et la prise en charge, et profiter sereinement de cette expérience internationale. Ces conseils restent applicables pour tout déplacement à l’étranger, même de courte durée.

Consulter son médecin avant le départ

Il est important d’aller voir son médecin traitant pour qu’il procède à la rédaction d’un compte-rendu médical concernant son hémophilie. L’usage de l’anglais est recommandé, ce document doit décrire la situation de la personne malade (antécédents médicaux, descriptif de la maladie, résultats des derniers examens ou tests pratiqués), la prise du traitement habituel et sa Dénomination Commune Internationale (DCI). Vous pouvez aussi demander à votre médecin ou au centre de traitement, les coordonnées des services de soins dans le pays de destination.

Vous pourrez ainsi anticiper la poursuite de votre traitement médical à l’étranger, en prévoyant les ordonnances pour les facteurs (et le matériel médical éventuel), pour des médicaments (anti-douleur, anti-allergie s’il y a lieu) et des pansements le temps de faire le relais avec le système de santé du pays de destination. Pensez également à prendre des carnets de l’hémophile d’avance pour garantir la traçabilité.

Enfin, vérifiez les formalités douanières relatives aux transports sur soi des médicaments et seringues. Il vous faudra un document pour la douane en français et anglais : indiquer la présence de produits anti-hémophiliques et le numéro de téléphone du CTH.

Se renseigner sur la protection sociale

Pour un départ dans un pays de l’Union Européenne, contactez votre CPAM pour obtenir la nouvelle carte européenne (la demander au moins 15 jours avant le départ, par téléphone), et avoir des renseignements sur une possible prise en charge des soins dans le pays de destination (quelques rares hôpitaux ont un agrément de la Sécurité sociale).

Dans la majorité des cas, pour continuer à bénéficier d’une couverture identique à l’Assurance Maladie Française, il est nécessaire de souscrire une assurance volontaire à la Caisse des Français de l’Étranger (CFE). Cette affiliation permet de préserver la continuité de ses droits avec le régime obligatoire français de Sécurité sociale.

Il est donc conseillé de prendre contact avec la Caisse de Sécurité sociale des Français à l’étranger (www.cfe.fr) pour obtenir des renseignements sur la possibilité de cotiser à la Sécurité sociale française et des renseignements sur le pays de destination.

Il est également conseillé de souscrire une assurance pour pouvoir, le cas échéant, être rapatrié (se renseigner auprès de l’AFH pour plus de renseignements), et pallier une éventuelle prise en charge déficiente dans le pays de destination (envoi des produits)

Vous pouvez contacter le correspondant local de l’association des hémophiles (www.wfh.org) pour obtenir des renseignements sur la prise en charge de la pathologie dans le pays de destination et les numéros d’urgence.

À emporter pour le voyage

  • Une trousse à pharmacie (liste non exhaustive): pansements compressifs, désinfectant, compresses, bombe réfrigérante, antalgiques, pommade contre les saignements de nez, antiallergiques, exacyl, poches glacées …
  • Les produits en quantité suffisante pour faire le relais (si nécessaire dans une glacière ou un sac isotherme) ; attention : la soute peut accueillir les produits mais ne pas négliger les risques de perte de bagages
  • Le carnet d’hémophilie, la carte d’hémophile à jour (c’est-à-dire avec les examens concernant les inhibiteurs), la carte vitale et l’attestation papier à jour
  • Le certificat pour la douane

À l’arrivée

  • Contacter le Centre de traitement de l’hémophilie sur place pour obtenir un rendez-vous avec le médecin et l’équipe, ainsi que des renseignements sur la prise en charge de la pathologie et les numéros d’urgence
  • Vérifier le trajet pour aller au Centre de traitement de l’hémophilie

Pour toutes demandes spécifiques, vous pouvez contacter l’AFH au 01 45 67 77 67 :
permanences le mardi et jeudi après-midi de 14h à 16h30.

Accompagner mon enfant

Une question ? Un problème ?

Articles récents