Les gestes en cas d’urgence

Les gestes en cas d'urgence

Vous trouverez ici quelques premiers gestes à effectuer en cas d’accident du quotidien. Dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à contacter votre Centre de Traitement de l’Hémophilie si vous avez le moindre doute sur la conduite à tenir.

Les saignements de nez

Les saignements de nez (épistaxis) sont souvent plus impressionnants que graves.

  • Se moucher pour évacuer les caillots de sang de mauvaise qualité qui ont pu se former dans la ou les narines et qui empêcheront une bonne coagulation, puis rincer au sérum physiologique ou à l’eau
  • Pour les jeunes enfants : nettoyer le ou la narine avec une compresse de sérum physiologique (ou à l’eau)
  • Quand la ou les narines sont bien nettoyée(s), faire comprimer pendant 10 minutes
  • Ensuite seulement, mécher avec du Coalgan®, Bloxang®, Stop-hemo® (avant d’enlever la mèche, ne pas oublier de l’humidifier)
  • En cas de doute, il ne faut pas hésiter à contacter le CTH/CRTH

Les plaies superficielles

Les saignements dûs à une égratignure ou à une coupure superficielle s’arrêtent le plus souvent avec une simple compression locale.

  • Nettoyer la plaie avec de l’eau et du savon
  • Désinfecter avec un antiseptique sans alcool
  • Comprimer avec une compresse stérile pendant 10 minutes
  • Appliquer un coton ou une compresse hémostatique type Stop-hemo®, Bloxang® ou de l’acide tranexamique sur une compresse pour accélérer l’hémostase
  • Si le saignement persiste, joindre votre CTH/CRTH pour avis, une injection de facteur peut être nécessaire

Les hématomes profonds et les saignements articulaires

Les hématomes sont des saignement au niveau d’un muscle provoqué par un traumatisme (parfois minime dans les formes d’hémophilie sévères) et se manifestant par une douleur, et une perte progressive de la fonction du muscle. Il se constitue parfois un peu à distance de la zone du traumatisme.

Les  saignements articulaires (hémarthrose) peuvent survenir spontanément, et entrainent une douleur, une gêne, un gonflement et une chaleur de l’articulation.

  • Injecter rapidement du facteur de la coagulation
  • Prendre un antalgique pour calmer la douleur
  • Suivre la devise « RICE » : Rest (repos), Ice (glace), Compression, Elévation
  • En cas de doute, il ne faut pas hésiter à contacter le CTH/CRTH

Ma santé

Une question ? Un problème ?

Articles récents